Exposition Universelle 1900

92

A l’occasion de l’exposition « Paris 1900 » au Petit Palais, les Français (re)-découvrent l’Exposition Universelle qui d’Avril à Novembre 1900 marqua Paris et la France.

La IIIème République triomphante montre alors à la France et au Monde tout ce qu’il y a de plus beau en terme d’architecture, d’art, d’histoire et de technologie. Sur le Quai d’Orsay, entre le nouveau pont Alexandre III et le pont de l’Alma étaient alignés les différents Palais des Nations. A côté du pont de l’Alma se dresse le pavillon de la Grèce. Ce jeune Etat, indépendant depuis moins de 7O ans, revendique encore de repousser ses frontières (la région de Thessalonique et les îles de l’est de l’Egée sont encore Turques).

L’Etat Grec décide que son pavillon sera une église orthodoxe, en croix grecque, de style néo-byzantin. Le pavillon est l’œuvre de M. Lucien Magne, Architecte. Le Petit Journal du 6 Mai 1900 écrit : « Son pavillon est un très élégant morceau d’architecture byzantine ; son avantage est de nous initier à la connaissance d’une Grèce plus moderne et dont les inspirations artistiques, pour ne pas valoir celles de Phidias ou de Praxitèle, ne sont néanmoins pas sans valeur ».

Vous pouvez encore admirer ce pavillon de 1900 à …. Athènes! En effet , en 1898, le roi de Grèce Georges Ier est victime d’une tentative d’assassinat, tentative qui échoue. Athènes décide alors d’édifier à cet endroit une église, dite du Christ Sauveur. Le pavillon de l’Exposition Universelle que le Gouvernement hellène souhaitait transporter à Athènes pour le transformer en musée fut donc déplacé dans la capitale Grecque pour devenir l’église de Agios Sostis de l’avenue Syggrou en direction de la mer (Paleo Phaliro).