Noel en Grece

127

En ce mois de Décembre, nous poursuivons notre évocation des traditions et rituels Grecs de cette période de fête.

L'arbre du mondeCette fois, nous allons nous intéresser à la légende de petits êtres laids et malicieux : les Kallikantzaroi, ou Goblins de Noël (kallikantzaros ; Grec : Καλλικάντζαρος ; pluriel : kallikantzaroi).

Selon la tradition, ces petits personnages vivent sous terre jusqu’au 25 Décembre. Leur occupation pendant toute l’année consiste à essayer collectivement de scier le tronc du grand arbre du monde qui pousse du centre de la terre et soutient la terre. Quand arrive le 25 Décembre, ils remontent à la surface et délaissent leur travail pour jouer des tours, déranger les maisons et voler des friandises. Ils restent à la surface jusqu’au 6 Janvier, jour de l’Epiphanie, date à laquelle ils retournent sous terre pour s’apercevoir que le tronc de l’arbre s’est régénéré et qu’ils doivent recommencer leur travail, qui les occupera jusqu’au 25 Décembre suivant ..!

Les Kallikantzaroi

Cette légende païenne trouve ses racines dans la mythologie Grecque, mais elle s’est surtout forgée sous l’empire Byzantin. En effet, à cette époque, les 12 jours entre Noel et l’Epiphanie donnaient lieu à des fêtes pendant lesquelles les hommes portaient des masques, en profitaient pour faire preuve de beaucoup d’audace et provoquaient beaucoup de désordre tout en chapardant de la nourriture. Au fil des temps, le mythe des Kallikantzaroi s’est construit.

Ainsi, chaque région de la Grèce développe ses propres traditions pour lutter contre les Kallikantzaroi : on suspend des passoires devant les portes pour les forcer à compter les trous et prononcer le saint chiffre 3 qui leur sera fatal; on prépare des gâteaux aux fruits confits dont ils raffolent pour les rassasier et éviter qu’ils ne commettent leurs méfaits ; on fait brûler en continu du feu dans la cheminée pour les empêcher de descendre par le conduit; on jette du sel dans les flammes pour faire du bruit et les éloigner, etc.

Lutte contre les Kallikantzaroi

Aujourd’hui, cette légende est l’occasion à Noël de contes pour enfants et de nombreux jeux, visant à protéger la maison de ces petits êtres. C’est aussi la raison pour laquelle on trouve en Grèce la coutume de faire des surprises ou plaisanteries à sa famille en accusant les Kallikantzaroi !