OXI : Le Jour du Non

2509

A la fin du mois d’Octobre, le 28 précisément, la Grèce célébrera l’une de ses deux fêtes nationales.

Le 28 Octobre est aussi appelé le όχι  (« OXI »), littéralement le Jour du Non. En effet, cette date commémore le « Non » de la Grèce a l’ultimatum posé par les Italiens demandant au Royaume de Grèce le 28 octobre 1940 de laisser entrer les troupes Italiennes sur son territoire. Par ce Non, La Grèce signe de facto son entrée en guerre contre les Italiens et les Allemands.

Au pouvoir depuis 1936, sympathisant de l’Allemagne Hitlérienne, et bien que proche de Mussolini par ses convictions, le dictateur et général Metaxàs ne souhaite pas trahir l’alignement du pays sur l’Angleterre et la France, deux pays clés dans la conquête de l’indépendance Grecque un siècle plus tôt.

Suite au rejet de l’ultimatum, le petit Royaume Grec est aussitôt envahi par les troupes Italiennes qui occupent déjà l’Albanie voisine. Mais à la surprise générale, les Grecs résistent avec une âpreté étonnante à l’invasion et parviennent à repousser les Italiens en s’appuyant sur les fortifications frontalières de la «ligne Metaxàs».

Mussolini, de dépit, appelle à la rescousse son allié Hitler qui consent à retarder de deux mois le déclenchement de l’opération Barbarossa contre l’URSS pour liquider la résistance Grecque. Fatale décision : pénétrant trop tard en URSS, la Wehrmacht sera prise au piège de l’Hiver Russe… Les Grecs célèbrent donc encore aujourd’hui tous les ans le «jour du OXI» qui a contribué à la défaite du nazisme !

Au final, la Grèce subira une lourde défaite puis l’occupation Allemande et Italienne pendant près de 3 ans. La famine ravage le pays, causant plus de 300.000 victimes dans un pays de 8 millions d’habitants. Les 50 000 juifs de Salonique et de la Macédoine sont quasiment tous déportés et exterminés.