Kathari Devtera ou le Lundi pur

2841

Demain Lundi, où que vous soyez en Grèce, si vous levez les yeux vers le ciel, vous aurez certainement la chance d’y voir de nombreux cerf-volants. En effet, les Grecs célèbreront « Kathari Devtera », littéralement le « Lundi pur ». La Grèce Autrement vous explique aujourd’hui la signification de ce jour et les traditions qui y sont liées.

Kathari Devtera est un jour férié en Grèce. Il marque le début du carême, 40 jours avant les rameaux et 48 jours avant le dimanche de Pâques. La notion de Lundi pur est liée au fait que dans la religion orthodoxe, le carême est une période pour purifier son corps et son esprit afin de se préparer la plus grande fête religieuse du calendrier, la résurrection, qui sera célébrée à l’issue de la semaine sainte de Pâques.

Cette fête marque aussi la fin des célébrations de carnaval. Comme beaucoup de traditions en Grèce, le carnaval trouve ses racines dans l’Antiquité avec les fêtes en l’honneur de Dionysos : les dionysiaques. D’ailleurs, à Larissa ou à Naxos, les fêtes de carnaval sont quasiment exclusivement tournées vers la célébration de l’ancien dieu du vin. Le carnaval se termine généralement un Dimanche par de grandes processions très festives.

Le lendemain, le Lundi pur, les Grecs ont traditionnellement coutume de se réunir dans des endroits publics (parcs, collines, esplanades) pour partager, si le temps le permet, un repas en plein air et faire voler des cerf-volants. La tradition de faire voler des « aigles de papier », traduction littérale du mot Grec « χαρταετού », symbolise l’élévation de l’âme vers la purification. S’y ajoutent bien entendu comme souvent d’autres coutumes, comme le « Γαϊτανάκι » (Gaitanaki) sorte de danse des rubans autour d’un grand mat décoré. Cette dernière tradition a été rapportée d’Asie Mineure par les réfugiés suite à la grande catastrophe de 1922 et à l’échange de population qui s’en suivi. On la retrouve donc généralement dans les régions où les réfugiés s’installèrent. A Athènes, la tradition est de se retrouver sur la colline de Philopapou qui domine l’acropole pour pique-niquer et faire voler les cerf-volants.

Acropole d'Athènes
L’Acropole d’Athènes, vue de la colline de Philopapou

Enfin, ce jour férié est aussi mis à profit pour purifier la maison en la lavant à grande eaux. Dans les îles, on en profite aussi pour repeindre à la chaux les habitations. Bien entendu, la date de Pâques étant mobile, la date du « Kathari Devtera » l’est aussi, et ces travaux de nettoyage ou peinture sont généralement respectés lorsque la date de Pâques « tombe » plutôt fin Avril que début Avril.

Comme nous l’avons vu, le « Lundi pur » est aussi l’occasion de se réunir en famille ou entre amis et de partager un repas, lui aussi spécifique. La viande est proscrite et on se nourrit quasi exclusivement de tarama, calamars, haricots blancs en sauce tomate et herbes, accompagné d’un pain traditionnel spécifique à l’occasion : le Lagana. Nous vous proposons à la fin de l’article de découvrir la recette traditionnelle de la grande chef Grecque Dina Nikolaou.

Avec « Kathari Devtera » les Grecs clôturent donc la période intense du carnaval et entrent dans la période précédant Pâques en marquant l’occasion, comme souvent, par des traditions bien ancrées faisant la part belle au partage, avec beaucoup de symbolisme et un repas spécifique.

Recette du Lagana, pain traditionnel du « Kathari Devtera », par Dina Nikolaou

Ingrédients :

  • 1 petit sachet (7 à 9 g) de levure sèche
  • 1 kg de farine pour tous usages (farine dure, à pain…)
  • 1 c. à café de sel
  • des graines de sésame grillées

Préparation :

  1. Dans une petite casserole, faire chauffer 2 tasses d’eau (environ 500-600 grammes) jusqu’à ce que l’eau devienne chaude (mais pas brûlante!). Prendre 1/2 tasse de cette eau et la mettre dans un petit bol. Ajouter la levure et bien remuer avec une fourchette. Laisser de côté pendant 5 minutes.
  2. Dans un grand bol (ou dans la cuve du mixeur), mettre la farine, faire un petit creux au milieu et y ajouter le sel et le mélange eau – levure. Commencer à mélanger avec vos mains, avec des mouvements circulaires (ou avec l’ustensile du mixeur), jusqu’à ce que le mélange liquide soit absorbé par la farine.
  3. Continuer à mélanger, en ajoutant progressivement autant d’eau chaude qu’il le faut pour obtenir une pâte sèche, qui ne colle pas sur les côtés du bol. Pétrir encore 10 minutes avec vos mains (ou 5-6 minutes avec le mixeur) jusqu’à ce que la pâte devienne douce et souple. Ensuite, couper la pâte en deux ou trois parties égales et avec vos paumes ou avec un rouleau de pâtisserie, étaler chaque pâte en forme d’une feuille ovale et relativement mince, la forme classique d’une lagana.
  4. Poser les laganas sur du papier sulfurisé dans 1 ou 2 plats de cuisson. Recouvrir avec des couvertures ou des serviettes de cuisine grandes et propres. Les mettre dans un endroit relativement chaud de la maison pendant 45-50 minutes, jusqu’à ce que la pâte gonfle et double en volume.
  5. Préchauffer le four à 200°C.
  6. Enlever les serviettes au dessus de la pâte. Faire des petits creux sur la pâte et des petits trous à différents endroits avec une fourchette. Puis avec un pinceau de cuisine, mettre par-dessus un peu d’eau, et saupoudrer avec les graines de sésame.
  7. Faire cuire les pains de Lagana environ 20 minutes jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.
  8. Laisser refroidir sur un grill.

Καλή όρεξη !

Bon appétit !