Le Retsina

4012

Étonnant, original, amer, sucré … en définitif, indéfinissable et Grec !

Si il y a bien une certitude, c’est que le vin résiné, Retsina (ρετσίνα), ne laisse personne indifférent.

Son origine remonte a l’Antiquité. Pour conserver le vin dans les amphores et assurer l’étanchéité de la poterie les anciens Grecs badigeonnaient l’intérieur de résine de pin. Ensuite, lorsque l’utilisation des tonneaux se répandit, on continua a badigeonner le bois de résine pour 3 raisons : habitude gustative, étanchéité du bois et lutte contre les parasites, et résistance des arômes du vin à la chaleur.

Ce vin blanc léger à base de cépage savatiano est un des symboles de la gastronomie Grecque. La résine donne un goût particulier, âpre et franc, qui au premier contact désoriente le consommateur. Cependant, nombreux sont ceux qui apprécient ce vin de taverne inséparable des mezzes. Popularisé dans les années 60 avec l’ouverture au tourisme, le retsina est aujourd’hui plus rare. On le retrouve désormais essentiellement dans le nord de la Grèce et à Athènes, et sa présence est plus rare dans les îles et le Péloponnèse.

Le retsina est le vin idéal pour accompagner une soirée dans un bar a rebetiko d’Athènes ou de Thessalonique, pourquoi pas au son d’une chanson de Melina Mercouri :

« J’étais comme une reine
Assise à ses côtés
Parmi les hommes d’Athènes
Qui fument le narguilé
Et boivent le vin résiné »